Cover_LaChergalabel / Asphalt Tango Rds

distributeur / Abeille Music

contact / cherga[at]murdochspace.com

dispo / 1

des mots // du son


La Cherga a tout pour brûler les parquets de danse. Avec elle, c'est du klezmer chauffé à blanc à grandes rasades de riffs funkys qui chauffent le corps. Et c'est tout le Kosovo qui entre en transe, la Bosnie qui panse ses plaies pour partir valser, jusqu'à plus soif.

Skanks et cuivres, voix jazzy (celle d'Irina Karmakovic, superbe de puissance) et beats ravageurs à tous les étages ! Et une irrépressible envie de mordre à pleine mâchoire dans la vie, tel qu'on pourrait le faire dans un fruit, ceux-là juteux et foutrement rouges, comme cette pastèque entamée qui trône sur la jaquette de cet album.

A base de chansons électro-roots maculées de dub vrombissant et joviasse, La Cherga et ses six musiciens nous prouvent qu'ils connaissent la chaleur de la fête et ses bienfaits. Avec Fake No More, leur dernier sortie en date, c'est en plus de ça, une pure leçon de "cosmopolitique" musicale qu'ils nous délivrent. Tranquillement mais surement, sans excès de zèle ni innovations non plus. Avec justesse et envie tout simplement.

Bien suffisant, et franchement intéressant, par ces temps qui courent, pas très très droits dernièrement.Non ?

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In Marseille)


des images