artworks_000001167864_b56059_croplabel / Ici d'Ailleurs

distributeur / id.

contact / P[at]murdochspace

dispo / 1


des mots // du son


Ça y est, le Programme 2010 est tombé. Damien Bétous et Arnaud Michniak ont remis le bleu de chauffe, un bleu remisé dans le casier depuis huit ans maintenant. C'est à Agent Réel de succéder à l'Enfer Tiède. Tâche ardue s'il en est, et ma foi de prime abord, foutrement bien assumée !

Agent Réel , c'est un disque seul, résolument, et qui ne demande pas son reste. Pas plus que d'être aimé. Peut-il vraiment espérer quelque chose du genre. Ne rêvons pas. Ou soyons fou...Fantasmons ça : l'Agent Réel en tête de gondole ! Ouch ! Y'en a à qui ça ferait mal au bidon. Bon, passons...Revenons sur Terre.

Peu aimable donc, cet Agent Réel n'en est pas moins intéressant. Plus par exemple, que Poing Perdu, le projet solo de Michniak d'où émane d'ailleurs certains textes de ce dernier opus. Enfin, plus intéressant au sens strict du terme, pas qu'on s'amuse là à juger meilleur ou pire l'un ou l'autre de ces projets. Mais disons pour faire court que ce dernier disque des Programme (au-delà du principe tout à fait subjectif, comme le reste de ce billet d'ailleurs, qu'il a permis au duo de se reformer, rien que ça nous ici on jubile !), ce disque donc, rend plus "accessible" - toute proportion gardée hein, ne soyons pas dingues, restons vigilants comme dirait l'autre ! - cette réflexion sur la façon de manier l'art. En somme, être artiste, sans pour autant larguer les amarres, s'enfermer pour finir par brouter de la culture comme un mouton coincé dans son parc.

Dire le désastre social et culturel en faisant bégayer la langue. c'est semble-t-il le credo du Programme nouvelle fournée. Cette manière bien à eux d'extirper la poisse du réel par un tourbillon de sons et de verve, c'est ce qui une fois encore, nous à titiller les synapses.

Tout ça faisant finalement d'Agent Réel un de ces disques à bout de souffle d'avoir tout craché d'un jet. Un retour d'acide violent et monochrome, avec hauts le cœur et maux de tronche idoine. Un disque qui, gagné par la puissance de sa course interne, ne peut que s'écouter d'une traite, pour peu qu'on conçoive que certains passages soient littéralement une épreuve de force.

On s'abstiendra donc de décrypter in extenso chacun des morceaux - neuf en tout dont un magnifique Nous véritable fleuve de lave en fusion - de peur de vous tromper, auditeurs potentiels que vous voilà devenu, sur le pouvoir de cette musique qui ne saurait empêcher quiconque de trouver la volonté d'agir. Et franchement, écouter Agent Réel, c'est agir. Soyez en convaincus !

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In Mars')

des images


Agent Réel - Programme from Florent Tarrieux on Vimeo.