Sans_titre_1label / Bronzerat Records

distributeur / Id.

contact / GR[at]murdochspace

dispo / 1


des mots // du son


En pleine promo pour son sublime album Lights Out, Zoltar, Gemma Ray, a pris le temps d'enregistrer en cinq jours, un disque de reprises.

Seize titres issus du répertoire des Gun Club, Gershwin, Etta James, Mudhoney, Gallon Drunk, Buddy Holly, Lee Hazelwood...J'en passe et des meilleurs. Avec, cerise sur le cheesecake, une version hallucinée du Drunken Butterfly des Sonic Youth jouée sur la musique de Rosemary's Baby. Ouch !

Dans une veine minimaliste, essentiellement guitare/reverb, ce It's A Shame About Gemma Ray - produit par Matt "Heavy Trash" Verta-Ray - va bien au-delà de la simple compilation de covers. La plupart des morceaux ont été repris de mémoire. Dans le sens où la belle de l'Essex les a joués de la façon dont elle s'en souvenait, sans travail préalable de réadaptation. De la reprise subjective,  si vous préférez.

Du coup, ça donne une nouvelle vie à de titres qui n'en demandaient pas tant, notamment cet étrange remake du tube mythique de Peggy Lee popularisé par la diva à paillette Shirley Bassey, Big Spender, qui prend ici la tournure fantomatique et habitée d'une oraison funèbre bluesy de toute noirceur. Quand on connait l'emphase "cabaret" de l'originale on mesure l'ampleur du boulot réalisé là. Surprenant, et ma foi bien roulé !! La classe !

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In Marseille)

des images