alain_vankenhove_nllabel / Yolk Rds

distributeur / Id.

contact / AV[at]murdochspace

dispo / 1


des mots // du son


On peut dire sans trop exagérer que le fond de l'air est, par chez nous, quelque peu délétère. A l'heure où le charter devient un mode de locomotion très prisé, on est bien content de retrouver de temps en temps le goût du voyage. Quand l'occase se présente, pour tout vous dire, on la choppe au vol. C'est d'ores et déjà chose faite avec ce Beyond Mountains du quartet d'Alain Vankenhove, trompettiste bien connu de nos services, notamment pour ses participations à l'ensemble d'Alban Darche, le Gros Cube. Une oeuvre intelligente, toute en nuances.

Entouré d'un trio basse/clavier/batterie, Vankenhove fait preuve d'une belle fragilité, tout en ayant, étrangement, le plain-chant et un son bien plus charnu qu'on ne pensait. Drôle de paradoxe à l'image de ce disque fait de pièces multiples, compositions tantôt enthousiastes, tantôt plus retenues et mystérieuses, où s'entrelacent rock, jazz et électro.
C'est une musique pleine de surprises, succession de vagues mélodiques où le trompettiste s'en donne à coeur joie avec des camarades de jeu en grande forme : Echampard à la batterie, le génial Jean-Luc Lehr à la basse et Benjamin Moussay au clavier et laptop.

Comme souvent les disques vivants, Beyond Mountains a ses moments de calme et ses instants de grâce plus exaltés, une alternance de bon aloi qui place cet album sous le signe du jeu. Difficile de demander mieux, non ?

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In marseille)