Rogue_Valley___Crater_Lakelabel / autoprod

distributeur / import

contact / RV[at]murdochspace




des mots // du son


Voilà un moment que l'Amérique n'a plus honte de ses garçons vachers : la country, le folk chantent fort les grands espaces, bien plus que pour les simples aficionados. Et ce, depuis les Tarnation, Cowboy Junkies, Giant Sand et aujourd'hui Alela Diane, Fleet Foxes ou plus récemment les Rogue Valley.

Les chansons de ces derniers sont taillées dans une drôle d'étoffe. De la haute couture nécessaire pour affronter les frimas d'une époque rigoureuse. Album ambitieux, Crater Lake est le premier d'une série de quatre - un par saison - , ici consacré au printemps. On y trouve douze chansons aux mélodies empreintes d'une douce mélancolie qui fleurent bon le feu de camp et le cuir de santiagos : une musique qui voyage entre americana, ballade rock'n'folk teintée de pop.

Finement orchestré - trop peut-être par endroit - enchaînant les ambiances épiques ou plus intimistes, ce disque est plus que fréquentable. Ça  tombe bien vu que l'hiver approche à grand pas et qu'il fait, semble-t-il, encore bon chez Rogue Valley.
Quatre gars, une fille, qui se réchauffent l'âme et le corps avec deux trois lampées d'un bourbon hors d'âge et quelques histoires bien senties, les pieds en éventail sous les étoiles. Exactement, ce qu'il nous fallait, là !

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In Marseille)

des images