0600753191378label / Osez Joséphine Music

distributeur / Id.

contact / CM[at]murdochspace




des mots // du son


En mélomanes avertis, vous aurez noté que par sa capacité à affoler les sens, exception faite de toute allusion à son physique de déesse, le chant de Chloé Mons pourrait être l'équivalent vocal des feulements de guitares d'un Robert Johnson ou d'un Johnny Thunders en rut.
Plus qu'un compliment de fan contrit, ce constat ne fait que résumer l'ambiance générale de ce disque, Par La Rivière,
où elle s'en donne à corps joie dans des ébats, tantôt sensuel et câlin, tantôt volcanique et décharné, où la country, le blues et le punk finissent cul nu et en âge. Et nous, pas loin du compte aussi !!

Totalement écrit et composé par Miss Mons, excepté une reprise du Got The Blues de Mississipî John Hurt, Par La Rivière
est un disque alien, lo-fi et hanté. Envoûté par la voix chavirante de Madame Bashung (RIP bro'!), ou bousculé par ses cris de possédée, on assiste béat à la concrétisation de nos fantasmes les plus fous. Parce que franchement, au niveau fantasme, ces quatorze titres crépusculaires ont des allures de boîte de Pandore : torrents soniques, transe chamanique, étreintes salaces et violentes, caresses expérimentales et douceur impressionniste pour autant de ballades originales et renversantes. Jusqu'aux larmes incontrôlables sur cet hommage final à son bonhomme, Poreuse...Magique et bouleversant !

Voilà donc ce qu'on peut appeler un disque à part, rempli de ces rêves sonores qu'on écoutent avec les tripes, le palpitant qui tachycarde en prime.
Oui, voilà un disque libre ! Cette liberté qui, telle une rivière en crue, irrigue le cœur et l'âme d'une sacrée bonne femme.

Une drôle de sirène, une de celles qui nage sans peur dans les eaux troubles du Styx et d'ailleurs. Une plantureuse amazone - oui je sais on avait dit pas le physique, mais bon sang quelle bombe ! - qui fait de ses désirs les jalons d'une vie ouverte aux quatre vents, à l'image de cette étoile tatouée en rouge sur son bras. Une vie passée à courir dans les interstices du quotidien, entre chien loup, ivre d'émotions, vraie et entière...

Chloé Mons, votre langue, cette lame, m'a chamboulé, M'dame...Complètement chamboulé !

(retrouvez cette chronique chez nos Amis de Live in Mars')

des images