3661585520139_600label / Noko

distributeur / Id.

contact / T[at]murdochspace

dispo / 1

 

des mots // du son


Transbeauce change l'electronica en post-rock, ce dernier, ils en font de la musique en wave : dark-wave, cold wave etc. Et puis vice versa. Toujours en suspension entre ces différents mondes, ils naviguent depuis quinze ans maintenant dans la marge de l'électro français.

En prémices d'un nouvel album attendu cette année, et dont on reparlera c'est sûr, il y a ce Restless Sounds. Des sons agités, inquiets et impatients qui retracent en live, démo et autres inédits, le parcours de ces artistes à part. Un beau pedigree ma foi !

Ces morceaux, disparates évidemment, c'est le concept en fait, permettent de cerner au plus près l'entité Transbeauce. Cœur dans l'espace, esprit affûté, ils érigent en tête de proue, une certaine éloge de la lenteur, un principe qu'ils malaxent, bousculent, affichant aussi bien par là leur goût prononcé pour les mélopées ambient cumulonimbées que pour un post-rock plus revêche et fougueux. Ce qui ne les empêche aucunement de balancer quand ça leur prend, de belles pépites pop cotonneuse, tendrement mélancolique. Vivement la suite. Juin semble-il ?

(retrouvez cette chronque chez nos amis de Live In marseille)

des images