1387632label / Master At Paradise

distributeur / Socadisc

contact / Intergalactic promo

dispo / 1

 

des mots // des images


Voilà un bail déjà qu'on découvraitt The Oubliettes, à travers une obscur compil Salvo Of 24 Gunshots et leur reprise de My Dreams du Gun Club, au côté de groupes aussi divers que The Dead Brothers, The Dirtbombs, The Magnetix ou encore Speedball Baby.
C'est d'ailleurs de ces derniers que Matt Verta-Ray, l'acolyte de Jon Spencer au sein d'Heavy Trash, et Ali Smith se sont extirpés pour écrire à quatre mains ce premier lp, Lil'One-Arm. Le monde du rock garage est bien petit et une chose est sûre, entre les récupérations faussement naïves et les enthousiasmes gravement cyniques, ce n'est jamais simple de ne pas s'y perdre et se vautrer dans les méandres du revival. Qu'il soit rock, pop ou les deux à la fois.

Ali et Matt réussissent ici le joli coup de dédouaner leur album de toutes accointances "panurgistes", le parsemant de pop-songs bricolées les doigts dans la prise et les ongles sales, nappées d'effluves Velvétiennes et de celles, d'éther, jadis distillées par le duo Sandoval/Roback et leur inoubliable Mazzy Star. Après, si nos deux acolytes semblent bien se marrer avec le maquillage rétro pop 60's et les volutes psychédéliques d'un rock hors d'âge, ils le font sans la maniaquerie des enculeurs de mouches et autres taxidermistes sonores, mais avec recul et enthousiasme.

Grâce à la voix claire de l'une et l'autre, spontanée et fraîche, aux mélodies percutantes et enjouées, ce Lil'One-Arm pétille et laisse un chouette goût : de la pop'n'roll Spumante, voilà tout !!


des images


oub1