L’Oreille de Moscou

mardi 17 octobre 2017

Warsaw Village Band "Sun Celebration"

 

COVER SUN CELEBRATION

 

label / Jaro Medien

distributeur / L'Autre Distribution

contact / Metisse Music

 

 

des mots // du son


 

Voici une musique sous sa plus pure forme : aventureuse et plantureuse, libre de toutes accointances marketées.
Warsaw Village Band (WVB) est certainement l'un des groupes folkloriques les plus inventifs du Vieux Continent. Leurs compositions basées sur d'anciens thèmes traditionnels polonais trouvent appui ici sur d'autres musiques aux origines bien plus éloignées : le Moyen, l'Extrême Orient et le cosmos aussi. Le soleil et la lune sont les facteurs d'influences indéniables de ce projet.

Sur ce disque astral s'il en est, et en fin de compte dans toute l'oeuvre du WVB (18 ans de vie et sept Lps), leur son en a fini avec la rigidité que sous-entend trop souvent l'"appellation folklorique controlée". Le langage comme les méthodes de sa production y sont incroyablement ouverts, déliés, proches en cela du jazz ou de la musique indienne (la présence du virtuose du Sarangui, Ustad Liaquat Ali Khan n'est plus un mystère).

C'est un univers de créativité sans limite qui s'agrandit au fur et à mesure de son exploration. De fait, la musique qui en découle n'est pas comme on pourrait le croire retranchée sur elle-même, codifiée jusqu'à l'imbitable, et difficilement accessible pour les non-cooptés. La preuve irréfutable avec ce double Lp on ne peut plus mystique qui offre un vaste royaume en work in progress, un monde sonore où la tradition est en perpétuelle refondation, où la seule idée de purisme est tout bonnement banni.

De retour sur disque, les sept du WVB sont donc épaulés ici par une fine garde rapprochée de chanteu(r)ses et de multi-instrumentistes de haute volée : la Galicienne Mercedes Peon, Kayhan Kalhor le kamikaze du kamanche iranien, Dj Feel-X le mage du scratch, l'altiste compatriote issu de l'Atom String Quartet de Varsovie Michal Zaborski ou encore le membre des Dhoad Gypsies From Rajahstan et son harmonium possédé Sanjay Khan. Rien que ça !

Tout ce petit peuple se laisse porter par une inspiration vagabonde qui l'entraine haut très haut, autant du côté des musiques de transes tribales ou plus contemporaines que de l'improvisation épurée du blues ou de l'énergie des danses d'Europe de l'Est.
Mais attention, nimbé d'une folle élégance, ce Sun Celebration est loin de n'être qu'une habile succession en cascade de dérapages contrôlés : si le WVB se plait à partir ainsi dans ces décors des plus chamarés, c'est pour y tracer avec une précision chirurgicale des lignes de fuite spatio-temporelles qui donnent à cette musique une profondeur de champ - de chant (!) - à nulle autre pareille.
Ainsi, par sa pluralité, celle-ci affirme-t-elle son identité : sans cesse différente et pour toujours universelle. Avec cette somptueuse célébration en deux actes, WVB fait bien mieux qu'entretenir la flamme d'un folklore ancestral : il en ravive le coeur dans un feu de joie qui rayonne et illumine jusqu'au firmament. Sublime !

 

des images


 



 


L'OREILLE de MOSCOU...LE RETOUR !!!

 

 

07ba145db8e3d1b0d1646d71584d241817c5e8

FINIE

La PARENTHESE DEZINGUEE

ON REPREND

nos OPERATIONS TEXTUELLES

d'ESPIONNAGE SONIQUE !!!

Posté par Manooch à 03:40:00 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 30 mars 2014

Low Frequency In Stereo "Pop Obskura"

the-low-frequency-in-stereo-pop-obskuralabel / Long Branch rds

distributeur / import

contact / www.lowfrequencyinstereo.com

dispo / 1

 

des mots // du son


Quiconque n'a pas encore laissé traîné ses oreilles chez les Norvégiens de Low Frequency In Stereo devrait s'y mettre au plus tôt. Déjà passé dans nos services pour leur précédent disque - Futuro - on peut dire que leur capital confiance est au beau fixe. On retrouve avec plaisir ce post-rock teinté de pop sixties bien psyché, un brin kraut. Une belle pièce montée, une ribambelle de patisseries raffinées, quelques bombecs fourrés au gingembre planqués de ci de là et ma foi, aucune faute de goût.

Les chansons flambées aux alcools rares de ce Pop Obskura, même si elles prennent soin de s'alanguir, frôlant par moment la grandiloquence, n'ont rien à voir avec les affronts putassiers progressifs et revivalistes que l'on voit fleurir un peu partout ces temps-ci. Au contraire, ici la progression en dédales soniques s'effectue au cordeau, avec une précision de geste et une force ahurissante. Les Norvégiens ne s'attardent pas sur les motifs, préférant bousculer en permanence l'agencement des lieux, tout est mouvement circulaires et ratissages instrumentaux distordus et minutieux.

De belles chorégraphies sonores à l'avenant de la pop song ne sont pas si fréquents que ça, c'est le moins qu'on puisse dire. Elles sont plutôt même le témoignage des ambitions célestes de quelques rares musicopathes qui ne se font pas prier pour propulser leur chanson diamant dans la stratosphère. En somme, Pop Obskura est un candidat des plus sérieux à la palme d'or psychélique. A noter dans vos tablettes !!!


des images


 

Posté par Manooch à 06:18:59 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

Koby Israelite "Blues From Elsewhere"

91RJOkJz9yLlabel / Asphalt Tango

distributeur / Métisse Music

contact / www.asphalt-tango.de

dispo / 1

 

des mots // du son


Koby Israelite, accordéonniste touche à tout génial, a sorti Blues From Elsewhere, et avec ça inventé le concept de l'Auberge espagnol blues. Un foutoir sonore des plus jouissifs !

D'Italie en Argentine en passant par le Maghreb, l'Europe de l'Est, des bords du Mississippi au Danube, ce multi-instrumentiste déjanté s'est frotté avec délectation à la chanson traditionnelle, au rock, à la musique klezmer comme aux musiques d'avant-garde (on est à ce titre pas du tout étonné de le retrouver au catalogue Tzadik de Môssieur John Zorn).

Sur ce dernier lp, on comprend à quel point le plaisir de la musique commence avant la musique elle-même : plus rien n'empêchant réellement Koby de pulvériser les complaintes les plus surannées , de partir à léssaut des incunables. Bref à ne rien respecter ! Il faut l'entendre défoncer le Kashmir de Led Zepp', ce qui assurément fera rougir les esthètes et en ce qui nous concerne s'avère d'ores et déjà comme incontournable ! Les coups de voix et de mains sporadiques des invités sur ce disque ne faisant qu'ajouter au caractère foutraque et festif de l'entreprise. Koby, c'est de la bombe , baby !

 des images


 

 

Posté par Manooch à 05:59:36 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chloé Mons "Soon"

Chloé-Monslabel / Red Star

distributeur / Rue Stendhal

contact / www.chloemons.fr

dispo / 1

 

des mots // du son


 

"Bientôt" affirme le titre. Pourtant, ces chansons auraient pu ne jamais voir le jour.

Partie enregistrer son disque en Inde avec des zicos rencontrés lors de la création de Walking (2011/Red Star) son précédent lp, Chloé Mons va se faire arnaquer par un producteur véreux qui va lui voler l'ensemble de ses enregistrements.
Démunie, pour ne pas dire démolie par cette sombre expérience, mais surtout trop éprise de musique pour accepter de voir son "bébé" au bras de n'importe quel truand, trop passionnée pour imaginer laisser n'importe quel escroc faire le mariole avec ses fétiches, elle rentrera à Paris pour y ré-enregistrer le disque avec son pote Yann Péchin à la guitare et basse, et le percussionniste indien Prabhu Edouard.

En découle un disque hybridant les deux expériences, un disque qui parle d'un voyage au long cours qui ne connaitrait finalement qu'un début heureux, et dont l'aboutissement fait de rancoeur et de peine, de colère aussi, serait devenu clarté et bonheur par la force des choses. Parce qu'il ne peut en être autrement ..."Point A To Point B !"

L'esprit chargé à bloc de sensations contradictoires, Chloé a donné naissance à des rocks-songs fiévreuses imparables - il suffit de plonger dans The Trap pour se faire attraper. Et par là conforter une idée de départ déjà bien ancrée, à savoir que Miss Mons possède bien trop de classe pour les voisinages crasseux : elle n'a pas eu à s'acheter de panoplie de rockeuse habitée dans la première friperie de L'East Village. Elle est toujours comme ça, elle a toujours pensé comme ça, têtue, fière, insolente avec cette flamboyance et ce sombre romantisme chevillés au corps. Aujourd'hui plus qu'hier, et demain, bien plus encore...Chloé "All We Need Is You..." ...Soon & For ever !!!

 

des images


 

Posté par Manooch à 05:29:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,