feed_the_familylabel / Hillgrass Bluebilly

distributeur / Import

contact / PPJ[at]murdochspace

dispo / 1

 

des mots // du son


De David Eugene Edwards à Roky Erickson, de Smog à Vic Chesnutt, les Usa ont toujours servi de refuge à quelques mavericks peu en odeur de sainteté avec leur Karma. Ainsi, perpétuant ce long historique du fuck-folk et autres country à chevaux de frise, John Conrad Wert aka Possessed By Paul James sortait récemment Feed The Family. Un disque effectivement habité, c'est le moins qu'on puisse en dire ; mélange hirsute et irascible de bluegrass tantôt soulfull tantôt punk, et de hillbilly effronté. Un bouillon de nerfs et de larmes !

Ce cowboy amoché, qui se produit en one-man band le plus clair de son temps, chante comme si sa vie et celle des siens en dépendait. On parle bien là de chansons sans âge, la musique d'un bouge paumé aux confins des Rockies (un comble pour un Amish de Floride vivant au Texas, mais bon...) où les chemises de flanelle élimées pleines de cambouis sont de rigueur, et se coltinent à la poisse d'un zinc écorné envahi de flaques séchées d'un vieux bourbon de contrebande...Un bouillon de nerfs et de larmes donc, de sang et de sueur aussi. Unique !

(retrouvez cette chronique chez nos amis de Live In mars')

des images